lundi 20 février 2017

A la recherche de la perfection


L'idée de cet article m'est venue petit à petit après avoir eu un bilan de santé. Vous allez me demander quel est le rapport entre atteindre la perfection et mon bilan de santé. Et bien sachez qu'il y en a un. 

Il y a presque deux semaines j'ai eu un bilan de santé histoire de faire le point sur ma santé -#logique-. Durant cette matinée, j'ai vu plusieurs médecins et deux d'entre eux ont pointé une de mes imperfections de façon assez négative: mon acné. Vous voyez le rapport maintenant ?

Replaçons les faits dans leurs contexte. J'ai eu de l'acné durant toute mon adolescence et depuis ça me suit comme la peste. J'ai tout essayé pour m'en débarrasser de façon naturelle car légèrement rebutée par les avis lu et entendu à propos de Roaccutane. Rien ne fonctionnait. Nada ! Alors j'ai commencé à m'y faire. A force j'ai commencé à l'aimer cette imperfection, ou du moins à la supporter, et puis je me disais toujours qu'il y avait pire dans la vie qu'un simple bouton sur le front. 





Cependant, j'ai été légèrement blessée qu'on pointe autant mon acné. Comme si c'était quelque chose à éradiquer car ça ne rentre pas dans la norme de beauté. On m'a demandé si je voyais un dermato pour mes boutons et mes cicatrices car ce n'est pas très esthétique et que mes croissants au petit déjeuner en étaient la cause. Sur le moment j'ai souri poliment mais avec le recul je me dis que j'aurais sans doute dû répondre. Mais pour dire quoi ? Que c'est la faute de mes hormones et non la mienne ?




Après tout l'acné ne défini pas qui nous sommes. Oui j'ai de l'acné et alors ? Serais-je moins belle ? Sans doute que l'acné ne rentre pas dans les codes. Alors, pour être belle et désirable il faudrait avoir une peau parfaite, lisse et éclatante de beauté. Excusez moi de le dire mais ça n'existe pas. Non, en réalité on a tous un problème: des rides, des pores apparents, un bouton disgracieux, des plaques de sécheresse etc... La perfection n'existe que dans le monde merveilleux de Photoshop. 



Non en effet ce n'est pas juste mais j'ai appris et je continue d'apprendre à vivre avec. J'ai de l'acné, un peu de cellulite sur les cuisses, de l’eczéma lorsque je suis stressée mais ça ne défini pas qui je suis. Au lieu de pointer du doigt nos imperfections, on devrait nous apprendre à vivre avec car elles nous embellissent. Si vous saviez le nombre de "Tu es belle" que j'entends de la part de mon petit ami lorsque ma peau est à nue et mon acné apparente. Et oui, l'acné n'est pas une maladie incurable, ça va partir mais il faut juste savoir être patient. Aimons nous tel que nous sommes au lieu de vouloir atteindre cette perfection voulu par les magazines de beauté. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ces petits mots xxx

Thank you for those little notes xx